Exposition pro-palestinienne solidaire à la salle polyvalente « Ulrike Meinhof » de Thionville Ouest

Posted on juin 13, 2011

1


C’est la bonne nouvelle de l’été : Le Parti Ninja Anti Sioniste va (enfin) pouvoir faire une exposition politico-solidaire d’Art Plastic  Antisioniste à la salle polyvalente « Ulrike Meinhof » de Thionville Ouest, le 18 juin (jusqu’à tard dans l’après midi).

Entièrement dédiée au combat pour la libération de la Palestine oppressée (à cause des sionistes), cette exposition sera composée d’œuvres dérangeantes avec des messages politiques dévastateurs dedans :

Fri Gaza !!! (Œuvre perturbante réalisée par mon pote Jimmy à l’aide de son caca).

Un bateau pour Gaza (ouane boat for Gaza Stripes). Œuvre entièrement réalisée en papier toilette mâché (par ma sœur). C’était hyper long à faire, mais ça flotte.

"Mummy's bathroom". Oeuvre de jeunesse réalisée par mon père avant qu'il nous abandonne pour refaire sa vie avec sa secrétaire sioniste (enculé).

"Bolchévisme et homosexualité". Œuvre réalisée par mon tonton Gaston à l'époque où il était trésorier de la cellule "Youri Gagarine" à Thionville Ouest (et qu'il se cherchait sexuellement).

"Peace in Gaza Stripes". Photo prise par mon beau frère pendant les vacances de l'année dernière au lac ce la Madine, à cause que ça lui a fait penser à un pubi.

Bernard Le Lorrain ou la Liberté d'Expression qu'on bayonne (autoportrait).

« Le penchieur ou la crispation solidaire » œuvre réalisée à l’aide d’un ami personnel de ma maman

Extrait d’un article dithylambic du Républicain Lorrain concernant les productions artistiques super bien faites des JMIF :

« L’art contemporain est par nature dissident. La tentative de déconstruction du réel générée par la main de l’artiste résonne comme un ultime défi à l’éternité, en renvoyant l’écho d’une Unique question : Pourquoi ? Celui qui s’y expose est réduit à l’état de chose inanimée, tâche de couleur ou ligne graphique animant la blancheur idéale de son volume (d’où la fortune actuelle des ready-made). Cette inversion conceptuelle représente un contre-mouvement intellectuel dont les conséquences politiques sont immenses et effectivement déstabilisante. La démarche contre-artistique du PNAS ne manquera pas d’infiltrer nos sphères culturelles d’une réactivation chaotique redoutable et proportionnée à l’assujettissement. »

Et on a même pas eu besoin de menacer le mec qu’a écrit ça ! (d’ailleurs on le connait pas).

En plus des œuvres qu’on fait, le PNAS (avec le concours des JMIF ) assure également des ateliers peintures pour jeunes salafistes de toute confession dans l’appartement à ma sœur. C’est 200 euros pour le trimestre.

C’est important que les enfants prennent conscience très tôt des dégâts que peuvent causer les sionistes.

Bernard Le Lorrain, karatéka associatif pro-palestinien doté d’une sensibilité artistique militante

Publicités