Terrorisme capillaire : La police égyptienne sur la piste du Zohan

Posted on août 22, 2011

2


On le croyait en retraite ou alors mort ou alors reclus dans un monastère tibétain ou alors en infiltration sous fausse identité dans l’entourage de Justin Bieber…et ben non.

Les autorités égyptiennes viennent de retrouver la trace du Zohan en mettant à jour un complot du Mossad qui visait à rendre les citoyennes égyptiennes stériles, à l’aide de produits de coloration capillaire toxiques.

Rendus célèbre par ses attentats visant des gens du showbiz :

Darwin Deez. Ses parents ont porté plainte.

Donald Trump. Les plus grands spécialistes de la reconstruction capillaire n'ont rien pu faire pour lui.

Phil Spector, victime favorite du Zohan.

Ou des personnes moins connues :

Julius Brown, trésorier de l'association "Free Palestine" d'Atlanta. Ca se passe de commentaires...

Son chat Malcolm. Pauvre bête.

L'attentat contre sa fille Vénus n'aurait pu se faire sans l'appuie technique des départements orthodontie et Rhinoplastie du Mossad. Ce coup là, c'est une œuvre collective.

Le Zohan réapparait aujourd’hui alors que la démocratie commençait juste à balbutier en Egypte.

C’est dégueulasse.

Hadj Bernard Abou Al Lorrain, Imam capilliculteur.

Une faute d’orthographe, une erreur à signaler ? Une précision à apporter ? Une couleur à réaliser ? Des sous à nous envoyer ? Ecrivez à : bernard5743@hotmail.fr

Publicités