Ma mère grièvement blessée lors des émeutes de Gaza à Paris

Posted on juillet 19, 2014

8


On devait s’y attendre, en interdisant aux gens d’exprimer leur haine d’Israël en brûlant des synagogues et en détruisant le mobilier urbain, les choses ne pouvait que dégénérer.

Cet après midi à Barbès, j’ai été témoin d’événements qui marquent la fin de la Démocratie en France, telle que les plus jeunes d’entre nous on pu la connaitre avant la confiscation du pouvoir régalien par les officines sionistes.

Jeunes militants progressistes pro-palestiniens se préparant à exprimer démocratiquement leur haine d'Israël et leur droit de brûler des synagogues.

Jeunes militants progressistes pro-palestiniens se préparant à exprimer démocratiquement leur haine d’Israël et leur droit de brûler des synagogues.

Des dizaines de milliers de jeunes progressistes (dont moi, ma soeur Oum Josiane, mon beau frère Abou Gustave et ma mère tout juste remise de son kidnapping) avaient convergé dans un esprit festif dans se havre de la mixité et de l’enrichissement culturel par la différence qu’est Barbès.

Tout avait pourtant débuté, ambiance barbecue saucisse merguez comme à la fête de l'Huma

Tout avait pourtant bien débuté, ambiance barbecue saucisse merguez comme à la fête de l’Huma

Quand SOUDAIN la police a chargé, dans un déferlement de violences rappelant  les pires moments de la rue Lepic.

Appuyé par les milices sionistes de la LDJ, les forces de coercition coloniales ont sans distinction matraqués femmes, enfants, mon beau frère Abou Gustave, et aussi ma mère…qui fut trainée par les pieds, assommée à coup de barre à mine, avant qu’une vingtaines de fonctionnaires n’abusent de son corps au fond d’une ruelle sombre, dans une pulsion collective irrépressible.

Ma mère Micheline. Elle était déjà pas fraîche depuis son kidnapping, on l'avait emmené pour lui changer les idées, résultat elle fait encore plus la gueule qu'avant

Ma mère Micheline. Elle avait déjà subi plusieurs agressions par la LDJ, dont une au GHB, mais là c’est sûr que ça va laisser des traces.

Je tiens immédiatement à rassurer mes lecteurs : Pour ma part je vais bien, j’ai pu m’enfuir au moment où la police fasciste embarquait ma mère pour lui faire subir les premiers outrageset j’ai trouvé refuge dans un véhicule du Samu social en simulant une blessure à l’index.

Ma soeur a pu s’en tirer en contractant un mariage temporaire avec un des chefs de la LDJ.  Je suis par contre toujours sans nouvelles de mon beau frère Abou Gustave.

Mon beau frère Abou Gustave, garagiste professionnel pro-palestinien à Paris. Personne sensible à l'équilibre émotionnel précaire, Gustave a besoin d'être entouré par l'affection des siens pour pouvoir s'épanouir pleinement. Rendez le nous.

Mon beau frère Abou Gustave, garagiste professionnel pro-palestinien à Thionville Ouest. Personne sensible à l’équilibre émotionnel précaire, Gustave a besoin d’être entouré par l’affection des siens pour pouvoir s’épanouir pleinement. Rendez le nous.

Abou Bernard Al Lorrain, Responsable des déplacements en bus sur Paris aux seins d’Al Qaïda Moselle, conseiller technique du Calife Ibrahim pour la guerria urbaine

Publicités